A LA COMMISSION EUROPÉENNE

@abogadodelmar

Gracias a mi amigo Juan Luis Javier Marí por su traducción a francés

Les États-Unis produiront du vin de Rioja
Publié le 30 Octobre, 2014 JOSE ORTEGA

@abogadodelmar

A LA COMMISSION EUROPÉENNE

José Ortega ORTEGA, avocat en exercice, à l´étude à El Puig Benlliure 21,1 ° 46540, Valencia, en mon nom propre et au nom des personnes figurant dans la liste jointe à cette lettre-ci, je déclare:

PREMIER: J´ai appris par la publicité officielle des procédures de l’Union Européenne visant à la signature d’un Traité connu sous le nom de Traité Transatlantique de Commerce et Investissement (TTIP), dont la Commission Européenne vente s´âgir d´une opportunité de développement avantageuse économique. fort importante pour les Européens et les Américains.

Tel que cette Commission Européenne devrait savoir, il n´existe pas d´equilibre culturel ni social ni regulateur entre les entités signataires de ce futur Traité. Alors que l’Europe a réussi de construire une société cultivée, basée sur l’état du bien-être pas manquée de nombreuses limitations, autant envers les pouvoirs publics que sur les abus d’entreprises dominantes sur le marché, les États-Unis sont contrôlés exclusivement par des grandes entreprises qui y siègent, où le rolle du gouvernement n´en représente pas plus que du théâtre sans capacité de prise de décissions , principalement celles qui touchent le marché, là où d´une force dangereuse comme une plante carnivore fleurisse ce ténébreux concept appelé « le nouvel ordre mondial », celui qui par la plupart des citoyens est identifié comme le projet d’un gouvernement mondial avec une police du monde, une armée mondiale et une entreprise mondiale, tous alimentés pas par une autorité publique représentative de l’intérêt général, mais dont la vérité est seulement de servir a des intérêts privés d’une mafia économique dont son seul vrai but est celui de son enrichissement dégradé par son avarice à elle même.

DEUXIÈME.- Certaines des catastrophes futures qui dériveront par conséquence de ce Traité se trouvent énumérées sur l’annexe de l’article publié le 29 Octobre 2014 par David Hervas. L’auteur y fait allusion à des questions aussi graves que l’absence de toute réglementation juridique du travail aux États-Unis, à l’absence d’instruments comme les conventions collectives, la liberté absolue pour distribuer de la, soit disant, « nourriture » (appellons-la comme ça pour en dire en quelque sorte) transgénique. Quant aux termes spécifiés du traité, son intention est d’abolir toutes les règles de protection relatives à l’appellation d’origine des produits alimentaires, aux résultats grotesques tels qu´aux Etats Unis on y pourrait produire du vin de la Rioja ainsi que du Bordeaux et même du fromage Roquefort aussi que du Cabrales. L´exemple concret dans la réglementation aux États-Unis comparée à celle en Europe est que dans ce pays-là, c´est le consommateur qui doit démontrer son intoxication devant d´un produit toxique (ce qui ne peut se prouver qu´après s´en être empoisonné), tandis que les organes de contrôle administratifs européens, offrent préalablement une responsabilité, pour garantir la non-toxicité du produit avant son lancement sur le marché.

Le panorama décrit dans l’article est écrasant et annonce une catastrophe sociale accompagné de l’échec du système généralisé des droits individuels en Europe à cause de la pollution, et que l´on est sur le point de souffrir les conséquences du Traité comme un cancer du nouvel ordre du traitement global, à la hauteur non pas plus que des ordures du gouvernement des États-Unis que par les grandes entreprises qui commencent à filtrer par osmose dans l’Union européenne, dont ses organes de gouvernement et institutions, ne peut-on pas dire qu´ils soient réfractaires aux lobbies économiques, mais que malgré cela n´empêche pas d´être néanmoins et à présent, un espace de civilisation et de culture contenant un environnement réglementaire qui permet à leurs citoyens de vivre dans des conditions de sécurité alimentaire, des garanties d’emploi et bénéficient de la sécurité sociale entre autres avantages.

TROISIEME.- Pour les raisons exprimées ci-dessus , l’accord que vous avez l’intention de signer est de la bêtise la plus complète signifiant d´être une trahison envers tout ce qui signifie l’histoire, la tradition, les réussites sociales et environnementales de ce vieux continent, et c´est en raison de ces valeurs-là à nous, que nous vous prions de nécessairement nous laisser seuls et que nous pouissions nous débarrasser de ce déchet que vous nous proposez appellée « TTIP » et de ne pas signer de tel Traité. Si malgré cela vous persévérez dans cette votre idée largement stupide, ce serez vous, dans un futur prochain, ceux à qui l´on accusera d´être les responsables de la dégradation sévère de tout ordre de vie en Europe puisque dans quelques années, au cas où vous signeriez le Traité, notre pays et continent seraient devenus une zone déserte où les citoyens seront des esclaves des grandes multinationales et rien d´autre.

En sa raison,

JE VOUS DEMANDE: DE VOUS ABSTENIR DE SIGNER LE TTIP.

ET EN PLUS: Vous dire quant à ce qui précède, qu´il vaut également à propos du traité avec le Canada, appelé l’Accord Intégral Economique et Commercial (CETA), signé par l’UE, n´étant pas encore ratifié par les Parlements des États membres.

Veuillez agréer mes salutations.

Lieu…………………date……………………

Acerca de JOSÉ ORTEGA

Soy escritor de vocación, no de profesión. MI página de autor en AMAZON está en http://www.amazon.com/Jos%C3%A9-Ortega-Ortega/e/B001K15WJM No he llegado, y no sé si quiero, al nivel de aquéllos a los que les pagan por escribir y se asustan ante la hoja en blanco. Mi caso es el de quien es poseído por la historia y no puede liberarse de ella hasta que la escribe, redonda y perfecta. He escrito sobre la búsqueda de la inmortalidad, supongo que debido a mi predilección por las metas imposibles. Estudié Historia Antigua y Derecho. Ejerzo como Abogado. Esta profesión me proporcionó un aburrimiento inmenso hasta que descubrí la forma de utilizarla para proteger a los débiles frente a los fuertes. Desde entonces me divierte y me gratifica. He sido productor de cine y he coproducido tres películas de aventuras. LA ISLA DEL DIABLO MANOA EL ESCARABAJO DE ORO Después produje y dirigí con mi productora LUGALBANDA SL tres series documentales para televisión GENESIS (Prehistoria) CRONICAS DE LA TIERRA ENCANTADA (Arqueología y mito) CAMINS PER LA MAR (Pesca de bajura) Las dos primeras disponibles en Amazon y en este blog. También escribí, dirigí y produje el cortometraje de ficción LA DAMA DEL MAR, basado en un cuento celta irlandés sobre sirenas (You tube) y últimamente he fabricado dos documentales para que circulen libremente por Internet, uno de ellos sobre la primavera española (MAYO (A ESPIRITUAL APPROACH TO SPANISH REVOLUTION). He publicado ocho novelas en AMAZON GILGAMESH Y LA MUERTE EL PRINCIPE PÁLIDO LA PIEDRA RESPLANDECIENTE EL ARBOL DE LA VIDA EL CAMINO AL PARAISO EL ULTIMO SUEÑO DE LA MARIPOSA LA TUMBA MI HOMBRE IDEAL Información y vínculos a Amazon en el menú de arriba También publiqué con la Universidad de Murcia LA RESURRECCIÓN MÁGICA, un libro conteniendo un recopilación de cu€ tos populares que yo mismo hice y con unade teoría del cuento popular . He escrito varios artículos sobre antropología e historia de las religiones en revistas científicas y una serie radio de 25 episodios, EL ARQUERO ENCANTADO, sobre el mismo tema. Como abogado me dedico a la defensa de los derechos civiles en el campo de la ley de costas y he conseguido que el Parlamento Europeo apruebe en marzo de 2009 una declaración censurando los abusos que se cometen en España contra los humildes, al mismo tiempo que se disculpa a los poderosos. Esto me ha proporcionado cierto rollito mediático que procuro llevar bien (me refiero a no volverme idiota por el mero hecho de que me pongan delante una alcachofa). En 2012 redacté un proyecto de ley de reforma de la Constitución que contiene todas las claves para que la democracia sea de verdad, y la condensé en un folio al que di forma de manifiesto y bauticé como MANIFIESTO 2012 (busca en google). Muchos me quieren y unos cuantos buscan día y noche y con poco éxito mi ruina. Los imbéciles de arriba de arriba me odian y debo añadir que algunos tambo´n m€ temen. Carezco de sentido práctico y por eso escribo un blog como éste que sólo puede darme problemas. Lo que me mueve es simple, quizá demasiado simple. Es que no aguanto ni la injusticia, ni la manipulación, ni el abuso. En realidad empecé a escribir aquí en septiembre de 2010 para dar a conocer mis novelas. O sea que esto nació como un blog dedicado a los libros y todo eso. Pero las exigencias de la realidad se impusieron.
Esta entrada fue publicada en Uncategorized. Guarda el enlace permanente.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s